Le fossile d’un tyrannosaure à taille humaine découvert en Alaska

Une nouvelle espèce de tyrannosaure a été découverte par des paléontologues américains dans la formation géologique de Prince Creek (Nord de l’Alaska). Baptisé  « Nanuqsaurus hoglundi », la taille de ce tyrannosaure était réduite, puisqu’elle équivalait à celle… d’un homme.

La découverte a été publiée le 12 mars 2014 dans la revue PLOS ONE, sous le titre « A Diminutive New Tyrannosaur from the Top of the World ».

0091287

Quelle est la nature précise de la découverte effectuée par le paléontologue Anthony R. Fiorillo (Musée Perot de la Nature et de la Science à Dallas, Etats-Unis) et ses collègues ? En réalité, les éléments recueillis sont peu nombreux, même s’ils permettent de se faire une idée suffisamment précise de l’aspect de Nanuqsaurus hoglundi. Il s’agit principalement de morceaux de crâne et de fragments de mâchoires. Concernant le crâne, sa longueur est de 64 cm, contre quelques 1.5 mètres pour le crâne du T. rex, soit une longueur moitié moins importante.

Suite aux travaux de datation menés par les auteurs de la découverte, il s’avère que le spécimen de Nanuqsaurus hoglundi mis au jour vivait il y a 70 millions d’années, dans le nord du continent américain.

Comment expliquer la petite taille de Nanuqsaurus hoglundi ? Selon Anthony R. Fiorillo et ses collègues, elle pourrait résulter d’une adaptation à l’environnement dans lequel évoluait ce petit tyrannosaure. En effet, il est probable que ce dernier évoluait à des latitudes plus hautes que ses cousins de plus grande taille, un environnement où les ressources alimentaires disponibles étaient peut-être plus rares.

Autre particularité de Nanuqsaurus hoglundi : ses yeux étaient plus grands que ceux des autres tyrannosaures. Une spécificité qui, là encore, pourrait s’expliquer par les hautes latitudes dans lesquelles il évoluait : ces yeux de plus grande taille lui auraient en effet permis de s’adapter à la faible luminosité de l’hiver.

ft