Les relations préhistoriques entre la Chine et le Mexique

Deux vases peints l'un en rouge, l'autre en noir, hauts de 3 pieds chacun, ayant été découverts dans la région d'Atzcapotzalco, ont été étudiés par le professeur mexicain Ramón Mena et par le secrétaire de légation chinois Yeeshing L. Tao. Ils affectent la forme de mortier et seraient identiques à certains vases sacrés (ting) que l'on trouve en Chine ; plusieurs figures, qui y sont peintes, portent dans leurs cheveux un quetzal, oiseau sacré, analogue au paon des vases bouddhistes des Chinois et des Indous. Ces vases appartiendraient à la civilisation des Tarasques.

Par ailleurs, le nombre 3 est un nombre sacré chez les Mexicains comme chez les Chinois. Certains hiéroglyphes mexicains présentent de curieuses analogies de forme et de sens avec des caractères chinois. Le caractère aztèque pour le mot étoile est identique au caractère chinois pour l'idée de lumière. M. Tao en conclut que des Mongols — des Huns vraisemblablement — seraient venus au Mexique et y auraient apporté des objets et des hiéroglyphes chinois.

Journal de la Société des Américanistes. Tome 14-15, 1922. pp. 230-231.

 

------------------------------

Document original

------------------------------

ext746

ft