Détection d'une Terre géante

En étudiant une étoile visible et son système planétaire à l'oeil nu, une équipe d'astrophysiciens canado-américains a découvert une planète presque semblable à la Terre. Anthony Moffat, professeur au Département de physique de l'Université de Montréal et ses collègues ont pu effectuer des travaux sur 55 Cancri, une étoile dans la constellation du Cancer, à 41 années lumières de la Terre visible à l'oeil nu lorsque le ciel est très noir.

Cette étoile est dotée d'un système planétaire d'au moins cinq planètes. L'une d'elles passe en transit devant l'étoile lorsque ce système est observé depuis la Terre. L'équipe du professeur Moffat a réussi la première observation en lumière visible de cette mini-éclipse grâce au microsatellite canadien MOST (Microvariability and Oscillation of stars).

Les données recueillies ont permis d'établir que la planète n'est pas gazeuse, contrairement aux quatre autres du même système, mais d'une composition similaire à celle de la Terre. "Elle possède un noyau de fer, comme la Terre et son centre est liquide. Ce noyau est recouvert d'autres métaux plus légers et qui forment une surface solide. Elle possède aussi une atmosphère gazeuse" indique Anthony Moffat.

ui654564Toutefois, cette planète est deux fois plus volumineuse et sa masse huit fois plus importante que la Terre. Des cinq planètes qui composent le système, elle est celle qui se trouve le plus près de l'étoile. Cette proximité provoque une température à sa surface de 2800 degrés Kelvin, soit 2500 degrés de plus que la Terre."A cette température, le plomb fond" souligne le professeur Moffat. Pas question, donc, d'y trouver de la vie. Autre conséquence de la cette proximité : l'année y dure moins de trois jours.

Les recherches sur les exoplanètes progresseront probablement de manière fulgurante dans les années à venir grâce aux données fournies par le télescope spatial Kepler, spécialement voué à la recherche de planètes. "D'ici une dizaine d'années, on aura sans doute découvert des indices de vie sur l'une de ces exoplanètes", espère Anthony Moffat.

Source : Une Terre géante détectée près d'une étoile visible, Université de Montréal, 20/09/2011.

ft