La découverte d'une étoile jumelle du soleil nous renseigne sur le futur de notre astre

Une équipe de scientifiques brésiliens et japonais, menée par José Dias do Nascimento, du Département de Physique Théorique et Expérimentale de l'Université Fédérale de Rio Grande do Norte (UFRN), a découvert une nouvelle étoile dans la Voie Lactée qui présente une masse, une composition chimique et un schéma de rotation, similaires à ceux du soleil.

La découverte a été publiée dans un article intitulé "The Future of the Sun: An Evolved Solar Twin Revealed by CoRoT", dans la revue Astrophysical Journal Letters (lien PDF). Cet astre a été baptisé CoRot Sol 1, d'après le satellite français CoRot lancé en 2006.

corotCe satellite CoRoT permet l'observation d'environ 230.000 étoiles ; en utilisant une méthode unique créée par l'équipe de recherche de l'UFRN, quatre candidates potentiellement similaires au soleil ont été choisies ; CoRot Sol 1 est celle qui se rapproche le plus de notre astre.

Si le soleil et CoRot Sol 1 se ressemblent sur plusieurs points, la luminosité de ce dernier est environ 200 fois plus faible que celle du soleil. L'équipe de recherche en conclut donc que l'astre jumeau est plus vieux d'environ 2 milliards d'années. Cette différence d'âge est ainsi une indication, pour les astronomes, sur le futur proche du soleil, en plus de leur donner l'opportunité de tester les théories actuelles de l'évolution stellaire et solaire.

Ainsi, l'étude de CoRot Sol 1 permet déjà à José Dias do Nascimento de réaliser des premières prospectives : "dans deux milliards d'années, ce qui correspond à l'âge actuel de cette étoile jumelle du soleil, les radiations du soleil pourraient augmenter et rendre la surface de la Terre si chaude que l'eau liquide n'existerait plus à son état naturel", explique le chercheur.

Cette découverte confirme la place des équipes brésiliennes dans la recherche mondiale en astronomie, et notamment de l'Université Fédérale de Rio Grande do Norte qui, avec l'Université Fédérale de São Paulo, tient une position de choix au niveau national dans le domaine.

Aujourd'hui, avec la participation brésilienne dans les grands télescopes de classe mondiale (télescope Gemini de 8 mètres à Hawai et télescope Soar de 4 mètres dans les Andes chiliennes), et indépendamment du processus en cours devant conduire le Brésil à participer à l'Observatoire Européen Austral, l'astronomie est un champ de recherche très dynamique dans le pays.

Lien pour en savoir plus (en anglais) : http://astro.dfte.ufrn.br/corottwin

ft