Découverte d'une sépulture très ancienne au Sud du Pérou

Du 9 au 12 novembre 2009, une équipe d'archéologues du CNRS, de l'Institut Français d'Etudes Andines (IFEA, UMIFRE 17, CNRS-MAEE) et de l'INC péruvien a exhumé les restes de l'un des plus vieux américains connus à ce jour. Tout semble indiquer que la sépulture date de 9.500 B.P. environ. A ce jour, seul l'homme de Paiján (découvert Par Claude Chauchat en 1992 au nord du Pérou, 11.886 B.P., date calibrée) et celui d'Acha-2 (découvert en 1993 par Muñoz et alia au Chili, 10.084 B.P., date calibrée) seraient plus anciens.

ext7844Cette découverte est intervenue à la fin d'une campagne de fouilles menée depuis 1995 par une équipe conduite par Danièle Lavallée et Michèle Julien dans le cadre du projet, financé par la Commission des fouilles du MAEE, dit de la " Quebrada de los Burros " (Projet archéologique " Pérou-sud "). Ce site correspond à un campement de pêcheurs-récolecteurs installé dans un vallon de la région de Tacna, au sud du Pérou, à 2 kms à peine du littoral actuel. Cette occupation humaine correspond à une séquence de 2.500 ans, à l'Holocène précoce et moyen (Archaïque ancien). Il s'agit d'un adulte jeune au corps complet et articulé dont la dépouille fut enterrée munie d'un linceul. Celui-ci a empêché la dispersion des ossements lors de la décomposition.

Tania Delabarde, archéologue de l'IFEA, a pu récupérer de l'ADN ancien qui sera analysé au laboratoire d'Anthropologie humaine de Strasbourg. Disposer du profil phylogénétique de cet individu constituera une source d'information extraordinaire sur l'origine du peuplement de cette partie du continent.

Cette découverte s'insère dans un programme pluridisciplinaire mené par l'IFEA, le CNRS, le laboratoire d'Anthropologie humaine de Strasbourg et le Genopôle de Toulouse, en coopération avec nombre de partenaires andins, afin de répondre à des questions, déjà anciennes, posées par Alcide d'Orbigny et Paul Rivet.

Une description complète (en espagnol) de cette découverte est disponible dans le Bulletin de l'Institut Français d'Etudes Andines, N° 38 (3), pp. 939-946.

Référence : Tania Delabarde, Danièle Lavallée, Aldo Bolaños et Michèle Julien, « Descubrimiento de un entierro del Arcaico temprano en el sur del Perú », Bulletin de l'Institut français d'études andines [En ligne], 38 (3) | 2009, mis en ligne le 01 juin 2010. URL : http://bifea.revues.org/2550 ; DOI : 10.4000/bifea.2550

ft