Les grands voyages des Polynésiens

Selon une théorie couramment admise, mais jamais prouvée, les Polynésiens auraient colonisé le Pacifique, il y a 3 000 ans, à partir d'îles situées au large de l'Asie du Sud-Est.

De là, ils auraient gagné successivement, en canoë, les îles Tonga et Samoa, les îles Cook, Tahiti, Hawaï et enfin les îles de l'extrême est du Pacifique. Ils n'auraient ensuite plus bougé de leurs îles respectives jusqu'à aujourd'hui.

C'est ainsi, selon les anthropologues, que s'expliqueraient les différences linguistiques et culturelles entre les sociétés polynésiennes de l'Ouest et de l'Est du Pacifique.

Tel n'est pas l'avis de Patrick Kirch (université de Californie) et de Marshall Weisler (université d'Otago, Nouvelle-Zélande). Selon eux ­ et en cela ils sont en accord avec la tradition orale polynésienne, les contacts entre les différentes îles, même les plus lointaines, n'ont jamais cessé. Pour le démontrer, ils ont analysé, par la méthode de fluorescence aux rayons X à dispersion d'énergie, la composition du basalte des outils utilisés par les Polynésiens, pour en localiser la provenance.

C'est ainsi que des herminettes, vieilles de 1 600 à 3 000 ans, trouvées sur Ofu, provenaient de Tutuila, distante de plus de 100 km. Et que d'autres, âgées de 1 000 ans, découvertes à Mangaia, étaient aussi originaires de Tutuila, située à 1 600 km ! Quand la science confirme le mythe...

---

Référence : "Interisland and interarchipelago transfer of stone tools in prehistoric Polynesia", Proceedings of the National Academy of Sciences, Vol. 93, pp. 1381-1385, (February 1996). Auteurs : Weisler, Marshall I. Kirch, Patrick V.

ft