Ardoise gravée de la station de la Pointe du Heu, à Bretteville-en-Saire (Manche)

Extrait du Bulletin de la société préhistorique française, t. VIII, Paris, 1911, p. 664.

---------------------------

M. L. Coutil. — Les terrassements, exécutés, en 1879, par notre collègue, M. H. Menut, de Cherbourg, sur un mamelon s’avançant dans la mer, et nommé la Pointe du Heu, ont amené la découverte d’une riche station paléolithique, qui lui a donné près de deux cents instruments choisis, au milieu de nombreux éclats de taille, haches lancéolées ou amygdaloïdes, pointes moustériennes, racloirs et lames.

Le Néolithique était surtout représenté par des grattoirs, scies, perçoirs, tranchets, couteaux, quelques pointes de flèches.

Une ardoise (Fig. 1) n'a pas été signalée alors ; mais elle a bien été trouvée dans ce gisement, à la partie supérieure du Moustérien. L’ardoise en question mesure 0m18 de long, 0m09 de large, 0m015 d’épaisse Sa forme est irreguliere.

Ardoise gravée de la station de Bretteville en SaireManche Collect. de M.H

Si nous la décrivons, c’est qu’elle figura à l’Exposition historique et archéologique de Cherbourg, en 1899, avec les instruments qui précèdent, et qu’à plusieurs reprises, et tout récemment, au Congrès préhistorique de Nîmes, on a parlé de signes gravés sur des rochers, représentant probablement un jeu de marelle.

M. Florance en a signalé un sur un menhir du musée de Blois; et M. le Dr Ballet sur des roches des Vosges. M. Courty en a signalé aussi sur les rochers de grès du bois de la Briche, dans la forêt d’Etampes (Seine-et-Oise); il en existe aussi sur des Mégalithes des environs de Guérande, et probablement d’autres que nous ne connaissons pas encore. Ce qui serait particulièrement intéressant de savoir, c’est si l’ardoise de la station de Bretteville était dans la couche moustérienne (c’est peu probable); on n’a pu préciser ce détail, lors de la découverte.

Cette gravure peut encore être rapprochée de celles qui ont été décrites par M. F. Ede, dans le Bulletin de la Société (T. VIII, 1911, p. 210, fig. 3, nos 1, 3, 4, 5) et qui se voient sur un rocher degrés de la forêt de Fontainebleau, au Mont Aiveu, où l’on retrouve figurés des dessins géométriques et des sortes de marelles. D’autres ont été signalées par M. Florance, à Saint-Lubin-de-Suèvres, dans Y Homme Préhistorique (avril 1908).

M. M. Baudouin. — Cette ardoise me semble bien néolithique. Elle est tout à fait comparable à celles décrites par M. le C1 Martin et trouvées dans les Sépultures néolithiques en Bretagne.

------------------------------

Document original

------------------------------

bulletin08sociuoft 0702

ft