Une nouvelle espèce de dinosaures découverte en Hongrie

Des paléontologues hongrois ont découvert de nouveaux fossiles de dinosaure en Hongrie. Ils n'ont pas encore pu déterminer son espèce mais l'identification d'autres fossiles mis à jour précédemment a révélé qu'il pouvait appartenir à une espèce dont les scientifiques ignoraient l'existence en Hongrie. Cette découverte remet donc en question la répartition géographique de anciens vertébrés européens, jusqu'alors admise par les scientifiques.

 AjkaceratopsIllustration d'un "Ajkaceratops kozmai". Crédit : Hyrotrioskjan

Le dinosaure, baptisé Ajkaceratops kozmai et dont les ossements ont été découverts par des chercheurs du Musée d'histoire naturelle et du Groupe de recherche paléontologique de l'Académie des Sciences hongroise l'été dernier, vivait il y a 85 millions d'années, mesurait probablement 1,5 mètre de long, devait peser 25 ou 30 kilogrammes et avait un petit bec ressemblant à celui d'un perroquet.

Les chercheurs ont effectué leurs fouilles sur le site d'Iharkút dans le département de Veszprém. Cette ancienne mine de bauxite avec sa cheminée de 140 mètres de profondeur constitue un site idéal pour les études paléontologiques. Plus de dix mille fossiles ont été mis à jour ces dix dernières années.

Les scientifiques n'ont pas encore clairement identifié l'espèce à laquelle appartient Ajkaceratops kozmai. Ils ont tout d'abord exclu l'éventualité qu'il soit de la famille des Ceratopsia car aucun de ces fossiles n'avait été trouvé en Europe auparavant.

Puis, il est apparu que des fossiles découverts lors d'une étude précédente sur le site d'Iharkút appartenaient bel et bien au groupe des Ceratopsia, ce qui permet aux scientifiques de considérer toutes les hypothèses concernant l'origine d'Ajkaceratops kozmai.

Cette nouvelle découverte permettra donc aux paléontologues d'apporter de nouvelles données à leurs connaissances actuelles sur le développement et les migrations des vertébrés pendant le Mésozoïque.

Cette découverte a été publiée le 27 mai 2010 dans la revue Nature, au sein d'un article intitulé "A Late Cretaceous ceratopsian dinosaur from Europe with Asian affinities".

ft