Torvosaurus gurneyi : le grand prédateur du Jurassique

Au Portugal, des scientifiques ont identifié ce qu’ils pensent être le fossile du plus grand prédateur à avoir jamais arpenté l’Europe.
 
Ses restes ont été déterrés à Praia da Vermelha, juste au nord de Lisbonne. Connu sous le nom latin de Torvosaurus gurneyi, il devait faire 10m de long et peser 4 à 5 tonnes.

A Skeletal reconstruction of Torvosaurus gurneyi in lateral view illustrating in red  
Il s’agissait d’un théropode – un dinosaure qui se tenait debout sur ses pattes arrière – carnivore. D’aucuns le compareraient au célèbre tyrannosaure, mais le torvosaure est beaucoup plus ancien : il vivait à la fin du Jurassique, il y a quelque 150 millions d’années, alors que le T-Rex vivait au Crétacé, environ 80 millions d’années plus tard, de sorte que le torvosaure était déjà un fossile quand le tyrannosaure régnait en haut de la chaîne alimentaire terrestre.
 
Plusieurs parties fossilisées de son corps ont été retrouvées à Praia da Vermelha, et plus précisément dans les fouilles de Lourinha, une formation rocheuse riche en fossiles de toute sorte (on y a même retrouvé des œufs et des embryons fossilisés).
 
Parmi les parties retrouvées du Torvosaurus gurneyi figure une partie de crâne avec une mâchoire portant encore une canine de 10cm. Selon les spécialistes, il serait différent du Torvosaurus tanneri, son cousin d’Amérique du Nord découvert dans la formation de Morrison. Les deux espèces pourraient descendre d’un ancêtre commun et se seraient différenciées après leur séparation sur les deux continents.
 
Christophe Hendrickx, l’un des auteurs d’un article paru dans Plos One, explique : « Il y a cent cinquante millions d’années, le Portugal s’était déjà détaché de l’Amérique du Nord. Cela signifie que le mécanisme de spéciation avait déjà pu produire ses effets, et c’est pourquoi nous avons une nouvelle espèce de torvosaure en Europe. »
 
La taille de la canine du Torvosaurus gurneyi laisse à penser qu’il occupait le haut de la chaîne alimentaire à l’époque où il chassait dans ce qui allait devenir la péninsule ibérique, qui baignait alors dans une ambiance tropicale de forêts, de lacs et de rivières dans lesquels évoluaient de nombreux herbivores et leurs prédateurs.
 
Le Torvosaurus gurneyi était cependant beaucoup plus petit que les Carcharodontosaurus, Giganotosaurus et autres Tyrannosaurus découverts ailleurs dans le monde et qui datent tous du Crétacé.

Référence : Hendrickx C, Mateus O (2014) Torvosaurus gurneyi n. sp., the Largest Terrestrial Predator from Europe, and a Proposed Terminology of the Maxilla Anatomy in Nonavian Theropods. PLoS ONE 9(3): e88905. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0088905

ft