La Galice, terre gaélique ?

Une vieille inscription découverte dans une église espagnole du XIVe siècle s’est avérée être en langue gaélique. Il s’agit de la plus ancienne preuve connue à ce jour des liens maritimes et culturels qui unissaient le nord de l’Espagne à l’Irlande et à l’Ecosse dès la fin du Moyen-Âge.
 
Pendant des siècles, cette inscription, à moitié effacée par les intempéries mais encore visible, est restée inexpliquée. Située à cinq mètres du sol sur un des murs en granit de l’austère église Santiago (Saint-Jacques, en photo) de la petite ville de Betanzos, en Galice, elle était connue depuis longtemps par les épigraphistes qui n’en comprenaient pas le sens.

4145189484
Mais voilà que des chercheurs travaillant pour l’association privée Proxecto Gaelaico pensent l’avoir déchiffrée : ils y lisent « An Ghaltacht », c’est-à-dire « Terre où l’on parle le Gaélique ».
 
Martín Fernández Maceiras, président du Proxecto Gaelaico, explique au journal La Voz de Galicia : « Si notre interprétation est correcte, l’inscription n’a rien à voir avec la religion, mais avec la langue parlée en Galice à cette époque. Il semble logique que l’inscription a été faite au moment de la construction de l’église. »
 
Jusqu’à présent, la Galice, les Asturies et le nord du Portugal ont été considérées comme d’anciennes nations celtes, sans preuve écrite mais à cause de similitudes culturelles et architecturales.
 
La trouvaille du Proxecto Gaelaico reste à confirmer par les épigraphistes, mais il paraît d’ores et déjà probable que la petite inscription mystérieuse de l’église de Betanzos soit la plus ancienne trace de langue gaélique en Ibérie du Nord.
 
Du reste, la région regorge de vestiges qui rappellent fortement les cultures celtiques, comme les anciennes forteresses en pierres que l’on nomme castros en Espagne et qui rappellent leurs homologues irlandaises et écossaises.

Source : https://www.lavozdegalicia.es/noticia/cultura/2014/07/22/identifican-inscripcion-gaelico-iglesia-betanzos.htm

ft