Deux Bigfoot vus en Pennsylvanie ?

Le mardi 14 mai 2013, la police du comté de Somerset en Pennsylvanie (USA) a reçu un appel de la part d’un homme qui disait avoir vu deux Bigfoot (variante locale de l’abominable homme des neiges, censé vivre dans les forêts d’Amérique du Nord) et en avoir des preuves.

L’homme en question, John Winesickle, a emmené l’enquêteur sur un sentier forestier qu’il emprunte souvent, à quelques kilomètres de chez lui, et lui a fait voir les traces de ce qu’il a vu (traces qu’il a photographiées, voir plus bas). L’officier a conclu qu’il s’agissait de traces d’ours, mais John Winesickle n’en est pas convaincu.

« Non, non, aucun ours ne peut monter une telle pente en se tenant debout sur ses pattes arrière, c’était un Bigfoot », a-t-il déclaré à la chaîne de télévision WTAJ.

John Winesickle a cru bon de préciser qu’il a cru toute sa vie à l’existence du Bigfoot et qu’il a même entendu leurs voix. « Leur voix est si grave ! J’ai entendu des chanteurs de basse à la télévision, ils ne peuvent pas s’approcher du son grave qu’ils m’ont adressé ! »

Une fois, il s’est tellement approché d’une de ces créatures qu’il l’a vue s’enfuir. « Il est très craintif, il ne vous attaquerait pas », précise-t-il.

article 2333078John Winesickle, qui remercie au passage la police pour son excellente capacité d’écoute, n’en démord pas : ce qu’il a vu le 14 mai n’était pas un ours, c’était un Bigfoot mâle accompagné d’une femelle.

D’après son analyse des empreintes qu’il a photographiées, il précise que le mâle a six orteils, la femelle cinq, et qu’aucun n’a de griffes. « Quand je l’ai vu marcher, debout, il faisait six pieds (1,80m) de haut. Il a parlé dans sa langue, voyez-vous. Sa voix est si grave qu’elle suffit à effrayer les ours. »

L’interview de John Winesickle a ravivé les débats au sein des adeptes du Bigfoot et autres Sasquatch. La rumeur a couru qu’un chasseur en avait tué un, ou que la présence de la créature avait été authentifiée.

Eric Altman, président de la Pennsylvania Bigfoot Society, explique que cet emballement est emblématique ce qui se passe dans la communauté Bigfoot.  « Le monde du Bigfoot grouille d’exagérations, de rumeurs, de coups tordus, de canulars et d’amateurisme » a-t-il  déclaré à Discovery News. « Rares sont ceux qui se posent vraiment la question de savoir ce qui s'est vraiment passé. »

Loin de la Pennsylvanie (qui est à l’Est des USA), l’état de Washington est très officiellement reconnu comme « le meilleur état pour la vie du Bigfoot ». Quelque 500 signalements de la créature y ont été faits, un comté a pris un arrêté interdisant la chasse au Bigfoot, et un festival de musique a pris le nom de la bête.

ft