Les premiers chats domestiques

chatDes chercheurs ont prouvé que des chats ont commencé à vivre en compagnie des humains il y a plus de 5000 ans.

La découverte a été faite sur le site archéologique de Quanhucun, un ancien village agricole chinois, par des chercheurs de l’Université Washington de St Louis aux USA. Ces derniers ont retrouvé les restes d’humains, de chats, de cochons, de rongeurs et de daims qui avaient cohabité là il y a 5300 ans.

C’est la plus ancienne preuve de domestication du chat par l’homme.

En analysant les traces chimiques contenues dans ces restes, les scientifiques ont prouvé que les chats se nourrissaient d’animaux qui eux-mêmes vivaient sur les réserves de millet des paysans.  Déjà, à cette époque, les récoltes et les réserves de grains attiraient les rongeurs, comme le prouve l’emploi par les paysans de silos hermétiques et de jarres à l’épreuve des rongeurs pour stocker le grain.

Il est fort probable que les chats se soient d’eux-mêmes rapprochés des implantations humaines, attirés par la concentration de souris, mulots et autres rats. Voyant que ces chats leur étaient utiles, les humains ont pris l’habitude de les tolérer dans leur voisinage, voire de les attirer et de les fidéliser.

Fiona Marshall, docteur en archéologie, précise : « Même si ces chats n’étaient pas encore domestiqués, nous avons la preuve qu’ils vivaient à proximité des paysans et cette proximité profitait à tout le monde. »

Certains chats retrouvés à Quanhucun avaient absorbé des quantités de millet bien supérieures à ce que prévoit leur régime alimentaire habituel, ce qui laisse à penser qu’ils ont été nourris – volontairement ou non – par les paysans. Un des chats était exceptionnellement vieux, ce qui laisse présumer d’un soin particulier que lui auraient accordé les villageois.

Les résultats des fouilles de Quanhucun ont été publiés dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), sous le titre "Earliest evidence for commensal processes of cat domestication".

D’autres études sont en cours, en Chine et en France. Elles s’intéressent à l’époque vers laquelle les chats, lointains descendants d’un félin originaire du Proche-Orient, ont commencé à vivre en compagnie des humains. Dans ce mécanisme de domestication, rien ne dit que ce soit l’homme qui soit allé chercher le chat.

En Égypte, on a retrouvé des momies de chats vieilles de 10 000 ans, mais il s’agissait peut-être de chats sauvages. La plus vieille gravure montrant un chat domestique, assis sous une chaise, date de 4 000 ans. Les fouilles de Quanhucun font reculer cette domestication de plus de mille ans.

La domestication de leurs ancêtres a eu lieu bien après celle des chiens : les chasseurs-cueilleurs ont eu besoin de canidés pour donner l’alerte ou pour les aider à chasser bien avant que les cultivateurs du néolithique aient eu besoin de chats pour protéger leurs récoltes. La domestication des chiens a commencé il y a 10 à 20 000 ans.

Il y a aujourd’hui quelque 600 millions de chats domestiques dans le monde. Et aujourd'hui encore c'est toujours le chat qui choisit la maison où il veut vivre, ce ne sont pas les occupants de la maison qui choisissent le chat…

ft