Empreintes de pas humains, à Carson (Nevada)

Extrait de la Revue des questions scientifiques. t. XIX, Société scientifique de Bruxelles, 1883.

---------------------------

Il existe dans l'enclos de la prison de l'État de Nevada, à Carson, une carrière assez vaste où l'on a découvert pendant l'été de 1882 de très curieuses empreintes de pas, de diverse nature, imprimées dans des grès alors qu'ils formaient le rivage d'un lac que les géologues américains rapportent à l'époque quaternaire inférieure,ou même pliocène supérieure.

On a reconnu parmi ces empreintes de nombreuses pistes d'animaux, parmi lesquels on distingue le mammouth, un félidé, hyène ou tigre, un canidé, un élan, un daim,un cheval,et enfin des traces nombreuses, formant six pistes distinctes, qu'on n'hésiterait pas à attribuer à l'homme, n'était leur longueur, qui varie de 45,7 centimètres, à 53,3 centimètres. Cela dépasse tous les pieds humains connus.

Un Chinois de Shanghai, âgé de vingt-trois ans, mesuré par Broca à l'hôpital Necker. et dont la hauteur n'était que de 1m 62, avait un pied de 35 centimètres. Le pied du géant du musée Orfila, haut de 2m 54, est de 32 centimètres. Le pied du géant américain de 2m 15 mesuré par Quetelet a 33 centimètres. Ces mensurations, citées par M. Topinard, sont loin de nous donner les 53 et même les 45 centimètres des empreintes américaines.

Plusieurs interprétations ont été proposées. 0u bien l'on se trouve en face des traces d'une famille de géants, et M. Topinard a fait observer à ce propos que l'Amérique est le pays des plus grandes tailles et que, s'il y a lieu d'admettre quelque part, à l'origine du genre humain, une race géante, il est naturel que ce soit en Amérique.

Si l'on tient compte du rapport de la taille à la longueur du pied, le géant en question n'aurait pas eu moins de 3m 33. L'existence d'une race primitive de géants se trouverait ainsi scientifiquement posée. De l'avis de M. Topinard, ce fait, dans ces parages, ne saurait étonner outre mesure. Ou bien les hommes en question étaient chaussés de sandales. C'est une hypothèse proposée par M. Harkness.

Dans la Sonora, M. Hoffman a mesuré un pied chaussé de mocassins qui atteignait ainsi une longueur de 47 centimètres. Enfin,d'après M. Le Conte,les empreintes de Carson devraient être attribuées non a l'homme, mais à un animal plantigrade, encore indéterminé. Mais en définitive il subsiste des probabilités assez sérieuses en faveur de l'homme.

Au point de vue géologique, il resterait à décider exactement l'âge des grès de Carson. On peut hésiter entre le pliocène supérieur et le quaternaire inférieur, sans prétendre, bien entendu, établir un synchronisme entre ces divisions et les divisions correspondantes des terrains tertiaires ou quaternaires européens.

------------------------------

Document original

------------------------------

Sans titre 13

 

+ l'article original en anglais

(Extrait du American journal of science, Vol. XXV, 1883.)

41915262451415

ft