Marthe Robin

----

Reportage tiré de l’émission Mystère diffusé sur TF1 dans les années 90.

--

Marthe Robin (1902-1981) est une mystique française stigmatisée née à Châteauneuf-de-Galaure (Drôme). Elle est le sixième enfant d’une famille d’agriculteurs. Jusqu’en 1915, elle étudie à l’école primaire du village, mais elle doit la quitter pour travailler à la maison et dans les champs.

Marthe-Robin

Une encéphalite léthargique la saisit en novembre 1918 et la laisse dans le coma pendant vingt-sept mois. C’est à l’âge de vingt ans que Marthe Robin se sent appelée, à l’instar de tous les grands mystiques, à offrir sa vie «pour la conversion des pécheurs et la sanctification des âmes ». Le 15 octobre 1925, découvrant sa vocation particulière à la souffrance, elle décide de consacrer sa vie à Dieu.

En 1926, victime d’une rechute de sa maladie, et d’une paralysie des jambes, elle mange à peine et reste alitée. En 1929, ses bras se paralysent à leur tour. En août 1930, elle entre au tiers ordre franciscain où elle devient une «vierge consacrée». Fin septembre, Jésus lui apparaît et lui demande si elle veut lui ressembler. Un mois plus tard, elle reçoit une nouvelle visite ; un feu brûlant sort du cœur de Jésus et se divise en deux rayons qui transpercent les deux mains de Marthe. Un autre rayon traverse ses pieds tandis qu’un dernier la frappe au cœur. Marthe perd connaissance.

Elle commence à vivre la passion du Christ chaque jour et plus intensément, dit-on, le vendredi. Sa maladie évolue jusqu’à la paralysie totale des quatre membres et la perte de la vue en 1940.

Robin Marthe

Malgré sa paralysie, Marthe Robin rédige ses réflexions, entretient des correspondances, reçoit des visiteurs toujours plus nombreux. « Dans ma soif d’amour et de donner des âmes à Jésus, j’ai laissé maintes fois sa main divine graver au fer et au feu jusqu’aux plus intimes profondeurs de mon âme, ces deux mots si sublimes et si doux qui de plus en plus sont devenus ma vie : victime et hostie. »

Elle restera, pendant plus de cinquante ans, alitée, sans dormir, sans boire et ne se nourrissant que de l’eucharistie. Marthe Robin est sans doute la plus grande mystique et martyre de notre temps.

L’enquête diocésaine en vue de la béatification de Marthe Robin a été ouverte par l’évêque de Valence (Drôme) en mai 1991. Elle a pris fin pour la Pentecôte 1996, date à laquelle le dossier a été déposé à la Congrégation de la cause des saints à Rome. Il suit son cours.

----

.

Autres documents :

Le monastère de Saint-Thomas et ses serres chaudes au pied du glacier de l'ile de Jan-Mayen, etc., par E. Beauvois

Détails
in Eugène Beauvois, 1835-1912. Bibliographie complète (39/60)
Le monastère de Saint-Thomas et ses serres chaudes au pied du glacier de l'ile de Jan-Mayen, d'après la relation des Zeno, confirmée par "La pérégrination de Saint Brendan" et des documents anciens et...

La symétrie sur le globe terrestre, par Albert de Lapparent

Détails
in Albert de Lapparent, 1839-1908. Articles et publications
Extrait de la Revue des questions scientifiques, t. 11, janvier 1882, pp. 5-34.

.