Les disparus du phare d’Eilean Mor (vidéo en anglais)

----

2eme partie de la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=xC3pZaDMJ_8

--

Lorsque l’Hesperus, un navire de ravitaillement, approcha de l’île d’Eilean Mor, au large de la côte ouest de l’Écosse, en ce 26 septembre 1900, aucun signe de vie ne se manifestait à terre.

A bord du navire se trouvait Joseph Moore, un gardien de phare qui devait relever un de ceux d’Eilean Mor. Il était très inquiet, car le phare ne fonctionnait plus depuis onze jours. Une fois débarqués, Moore et ses compagnons s’empressèrent d’inspecter le phare, mais il n’y avait personne à l’intérieur. Ils y trouvèrent tout parfaitement en ordre, mais les cabans en toile cirée de deux des trois gardiens manquaient.

Une jetée endommagée fit supposer que les trois hommes avaient peut-être été emportés par une lame. Pourtant, peut-on vraiment penser que les gardiens du phare, hommes d’expérience, aient eu l’imprudence de sortir par gros temps ? Et dans ce cas, que s’était-il passé qui les avait poussé à sortir?

Deux cirés sur trois manquaient. Si deux des hommes étaient sortis, qu’était devenu le troisième? On ne le sut jamais, car aucun d’eux ne fut jamais retrouvé.

----

.

Autres documents :

Les colliers de pierre trouvés à Puerto-Rico et en Ecosse, par E. Beauvois

Détails
in Eugène Beauvois, 1835-1912. Bibliographie complète (39/60)
in Matériaux pour l'histoire primitive et naturelle de l'homme, Paris, 1886 (3e série,T.3), pp. 388-392.

Jacques Boucher de Perthes, 1788-1868

Détails
in Les grands savants de l'archéologie
En découvrant à Moulin-Quignon, près d’Abbeville, une dent humaine et un fragment de mâchoire accompagnant un dépôt de silex, Boucher de Perthes en conclut que l’homme était beaucoup plus ancien qu’on...

.