La providence créatrice, par Albert de Lapparent. Bloud, Paris, 1907.

----

L'auteur s'est efforcé de condenser dans cet opuscule toutes les notions d'ordre scientifique qui sont de nature à mettre en lumière le dessein poursuivi par Celui que les francs-maçons eux-mêmes aimaient à proclamer « le grand architecte de l'univers ». A moins de nier l'existence d'un Créateur tout-puissant et infiniment intelligent, il est impossible de méconnaître la sollicitude qui a présidé à la lente et méthodique édification de notre demeure terrestre. Telle est la conclusion à laquelle aboutit Albert de Lapparent, et on reconnaîtra que personne n'était mieux désigné pour faire avec une pleine autorité cette nécessaire démonstration.

----

.

Autres documents :

.