Les soldats oubliés de Carthage

----

Et si les Celtes et les Carthaginois avaient découvert l'Amérique 1 500 ans avant Christophe Colomb ? Aux confins des Andes et de l’Amazonie, des archéologues ont trouvé les traces d’un peuple depuis longtemps disparu, plus ancien que les Incas et dont l’origine reste un mystère : les Chachapoyas.

De leur passage restent quelques vestiges, notamment des nécropoles et la plus grande citadelle connue du continent américain, à Kuelap, au Pérou.

Depuis des années, le chercheur allemand Hans Giffhorn collecte des indices tendant à prouver que les Chachapoyas descendaient des Celtes. D'étonnantes analogies lient en effet les deux civilisations : constructions en pierre de forme ronde, symboles religieux, représentation des divinités, techniques de trépanation médicales ou cultuelles, ou même certaines armes comme les lance-pierres.

Une thèse étayée par les écrits de l’historien grec Diodore de Sicile, au Ier siècle avant J.-C., affirmant que les Carthaginois connaissaient des terres mystérieuses très loin à l’ouest de l’Atlantique. Auraient-ils affrété des navires dans cette direction en embarquant des Celtes dont ils prisaient les qualités de soldats d'élite ?

De nombreux descendants des Chachapoyas du Pérou ont aujourd’hui la peau claire et les cheveux blonds : seraient-ils des Celtes arrivaient avec les Carthaginois ?

----

.

Autres documents :

Media type
4:19
Le quipu des Incas : legs d'une science primitive ?

Le quipu des Incas : legs d'une science primitive ?

Détails
in Autres vidéos
D’après les lois de l’anthropologie, quand l’homme primitif se civilise, il crée une écriture. Les Sumériens et les Egyptiens inventèrent leur écriture vers 4 000 ans avant notre ère, et devinrent, de...

Les Mélano-Polynésiens et les Australiens en Amérique, par P. Rivet

Détails
in Documents archéologiques et historiques (bulletins, revues, livres)
Extrait des Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 68ᵉ année, N. 5, 1924. pp. 335-342.

Le monastère de Saint-Thomas et ses serres chaudes au pied du glacier de l'ile de Jan-Mayen, etc., par E. Beauvois

Détails
in Eugène Beauvois, 1835-1912. Bibliographie complète (39/60)
Le monastère de Saint-Thomas et ses serres chaudes au pied du glacier de l'ile de Jan-Mayen, d'après la relation des Zeno, confirmée par "La pérégrination de Saint Brendan" et des documents anciens et...

.