Le quipu des Incas : legs d'une science primitive ?

----

QUIPUS 7D’après les lois de l’anthropologie, quand l’homme primitif se civilise, il crée une écriture. Les Sumériens et les Egyptiens inventèrent leur écriture vers 4 000 ans avant notre ère, et devinrent, de ce fait, culturellement adultes.

De cette époque, ils progressèrent par des étapes successives. Cependant l’Histoire connaît, dans le passé, une civilisation avancée qui n’avait aucune écriture - les Incas du Pérou.

Cette civilisation découvrit et produisit la moitié des légumes que nous consommons aujourd’hui ; elle bâtit les plus longues chaussées du monde, tissa les étoffes les plus fines, érigea des constructions mégalithiques et eut une profonde connaissance de l’astronomie.

Lorsque Pizarre conquit le Pérou, il fit une surprenante découverte - Atahualpa, le chef vaincu, et le conquérant avaient quelque chose en commun - ils ne savaient pas lire ! Pizarre était illettré ; quant au maître des Incas, s’il ne pouvait pas lire, c’est que l’écriture était inconnue dans son empire.

Au lieu de lettres et de mots, les Incas employaient le « quipu » - corde munie de nœuds différemment espacés. Par l’artifice des couleurs, la position et le nombre des noeuds, ils avaient créé un procédé mnémonique accompagné d’un commentaire verbal assez efficace pour tenir un système très compliqué de statistiques. Sans aucun chiffre, leur méthode de comptabilité fonctionnait de façon précise. Sans aucun alphabet, ils avaient une littérature... ce système très particulier, d’origine préinca, rappelaient au conteur la suite de son histoire.

Leur crainte superstitieuse de l’écriture n’a été partagée par aucune race dans l’Histoire ancienne. Leur version officielle touchant à l’origine de cet interdit était obscure. Il semblerait qu’au cours d’une épidémie dévastatrice, l’oracle d’Etat ait décrété que les hommes devaient abandonner l’usage des lettres sous peine de mort. Ainsi serait né le « quipu », mais un mystère enveloppe le rapport qui pouvait exister entre la calamité éprouvée par le pays et l’usage d’un alphabet. Pourquoi les Incas et leurs prédécesseurs n’eurent-ils ni lettres ni signes hiéroglyphiques à l’instar des autres civilisations progressives ?

031 quipus zahlensystem

Une théorie ne manquera pas de rencontrer quelque scepticisme ; mais si le « quipu » était le survivant de calculateurs archaïques, l’explication serait simple. S’il exista une civilisation dotée d’une technologie développée qui périt dans un violent cataclysme, la présence de ce système simplifié pourrait être considérée comme un écho du passé.

----

.

Autres documents :

Reconstitution d'un Mammouth fossile

Détails
in Gravures et dessins du XIXe siècle
Reconstitution d'un Mammouth fossile (Elephas primigenius). Pièce construite par M. L. Martin, de Stuttgart et acquise pour orner le Muséum Ward, aux États-Unis. (D'après une photographie.) Illustrati...

Thulé, Tula ou Ogygie. L’Ile des Bienheureux, par E. Beauvois

Détails
in Eugène Beauvois, 1835-1912. Bibliographie complète (39/60)
Extrait de la Revue des questions scientifiques, t. XI, janv. 1907, Louvain.

La pierre des douze angles de Cuzco (Pérou)

Détails
in Énigmes archéologiques
La pierre dite des douze angles, exemple typique d'un appareil cyclopéen qui rend compte de la virtuosité avec laquelle les bâtisseurs assemblèrent les blocs de pierre entre lesquels il est impossible...

.