Ératosthène

Ératosthène

----

Né en 276 av. J.-C., mort vers 196, il fut surnommé Bêta (du nom de la seconde lettre de l’alphabet grec) par ses contemporains parce que, disaient-ils, il est le second en tout. La postérité n’a pas ratifié ce jugement plutôt sévère: Ératosthène fut un esprit véritablement universel qui s’intéressa à la philosophie, aux mathématiques et à la géographie.

De Cyrène, sa ville natale, il vint à Athènes. Ptolémée III Évergète, roi d’Égypte, connaissant sa renommée, l’appela à Alexandrie pour diriger la fameuse bibliothèque. Ératosthène fit construire des instruments d’observation permettant de calculer les angles astronomiques à 5’ près. Lui-même détermina l’inclinaison de l’écliptique sur l’équateur et la mesure de la circonférence de la terre. Il fut le premier à employer pour ce calcul des moyens rationnels et trouva 252 000 stades, soit 39 879 000 mètres, faisant ainsi une erreur, relativement infime, de 121 000 mètres. Il chercha à déterminer la distance de la terre au soleil et à la lune. Il trouva 804 millions de stades et 780 000 stades.

Il s’intéressa aussi au problème de la duplication du cube, de la trisection de l’angle et écrivit plusieurs ouvrages dont une Chronographie, un essai sur la vieille comédie attique et surtout cinq livres de géographie dont il ne nous est parvenu que des fragments grâce aux citations qu’en ont fait Strabon, Polybe, Marcien et Pline.

Peinture : Ératosthène enseignant à Alexandrie (v.1635) par Bernardo Strozzi.

----

.

Autres documents :

Les Gallois en Amérique au XIIe siècle, par E. Beauvois.

Détails
in Eugène Beauvois, 1835-1912. Bibliographie complète (39/60)
Les Gallois en Amérique au XIIe siècle, par E. Beauvois. Louvain, J. B. Istas, 1895, in-8° de 16 p. (Extrait du Museon et Revue des Religions, 1895, p. 97-110).

Les publications relatives à l'ancien Mexique depuis une trentaine d'années, par E. Beauvois

Détails
in Eugène Beauvois, 1835-1912. Bibliographie complète (39/60)
Extrait du Compte-rendu des travaux du Congrès bibliographique tenu à Paris en 1898. Paris, 1900, 2 vol. in-8°, Société bibliographique, t. I, p. 475-497.
Media type
3:28
L’énigme archéologique de Göbekli Tepe

L’énigme archéologique de Göbekli Tepe

Détails
in Mystères archéologiques
Extrait du documentaire « A la recherche des civilisations perdues » (RMC découverte - 2016) -- Édifié à l'aube du néolithique, il y a plus 11 000 ans, le site turc de Göbekli Tepe est une énigme : co...

.