Les mégalithes de Stonehenge

----

stonehenge

Un peu partout en Europe se dresse d'énormes blocs de pierre rongés par les intempéries, parfois à demi enfuis dans le sol ou bien recouverts de végétation.

À l'aide des méthodes scientifiques les plus modernes, les archéologues ont établi que nombre de ces mégalithes sont vieux de plusieurs millénaires. On sait peu de chose des hommes qui ont créé ces sites. Mais l'important déploiement de moyens techniques qu'impliquent la préparation de la pierre, son transport et son érection, ainsi que le long laps de temps requis pour venir à bout de toutes ces tâches, laisse penser que ces monuments de pierre avaient pour eux une importance exceptionnelle. Pourquoi ces édifices sont-ils apparus ? À quoi servaient-ils ? Tout cela reste bien mystérieux.

Ainsi n'est-on pas parvenu, jusqu'à présent, à résoudre l'énigme de Stonehenge, ce site situé à 12 km au nord de Salisbury, dans le sud de l'Angleterre, qui passe aux yeux de beaucoup pour l'exemple le plus fameux de la civilisation mégalithique.

La complexité du plan du site et l'obscurité quasi totale qui entoure ces constructeurs présumés excitent, outre les archéologues, les préhistoriens et... les astronomes.

Un ordinateur à l’âge de la pierre ?

En effet, les chercheurs ont constaté au cours de leur minutieuse enquête que la ligne joignant le centre du site à la pierre talon (heel stone) se projete à peu de chose près sur l'horizon au point exact où le soleil se lève le jour du solstice d'été. De la même manière, ont a pu mettre en évidence quelques autres correspondances astronomiques avec les mouvements de la Lune.

stonehenge plan

On commença à considérer Stonehenge comme une sorte d'« ordinateur de l'âge de la pierre » à l'aide duquel on pouvait établir une sorte de calendrier qui servait, par exemple, à déterminer la date des travaux agricoles ou à fixer les fêtes religieuses.

Quelle conclusion en tirer sinon que les constructeurs de Stonehenge, qui savaient très bien manipuler des masses considérables, n'étaient pas seulement très doués techniquement mais possédaient aussi certaines connaissances astronomiques qu'ils intégrèrent à l'architecture colossale du site mégalithique de Stonehenge.

----

.

Autres documents :

Les Mélano-Polynésiens et les Australiens en Amérique, par P. Rivet

Détails
in Documents archéologiques et historiques (bulletins, revues, livres)
Extrait des Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 68ᵉ année, N. 5, 1924. pp. 335-342.

Les procédés authentiques des alchimistes égyptiens, par Marcellin Berthelot

Détails
in Documents scientifiques
Extrait de la Revue Scientifique, nº 14, 23e Année - 2 octobre 1886.

Les grandes lignes de la géographie de l'Asie, par Albert de Lapparent

Détails
in Albert de Lapparent, 1839-1908. Articles et publications
Extrait de la Revue de l'Institut catholique de Paris, septième année, 1902

.