Une cité engloutie du IIIe millénaire av. J.-C. découverte en Grèce

carte2356Une importante cité du IIIe millénaire avant l’ère chrétienne a été découvert sous les eaux de la baie de Kiladha (Argolide, Grèce), dans le cadre d'une collaboration entre l'Université de Genève, sous l’égide de l’Ecole suisse d’archéologie en Grèce, et le Service grec des Antiquités sous-marines.

Ce programme de recherche (le projet Baie de Kiladha) a été lancé en 2014 (en parallèle à l’expédition Terra Submersa, avec PlanetSolar, le catamaran fonctionnant uniquement à l'énergie solaire) au large de la grotte préhistorique de Franchthi, en Argolide.

La campagne de recherche 2015 a commencé le 13 juillet au large de la plage de Lambayanna, où de possibles vestiges d’une ville préhistorique ont été repérés en 2014.

La prospection sous-marine intensive réalisée sur place a révélé la présence d’un établissement côtier fortifié de taille (au moins 1,2 hectare), par 3 m de fond. Des bâtiments de forme caractéristique de l'Âge du Bronze grec (à plan rectilinéaire, circulaire ou absidal) ainsi que des surfaces dallées (des rues ?) ont été découverts.

Kiladha-Surface dallée

Des tronçons d’un mur de fortification extérieur, relié aux fondations d’au moins trois grandes structures en pierres ( 18 x 10 m) en forme de fer à cheval (des tours ?), ont pu être identifiés. La céramique recueillie lors de la prospection est typique de l'Helladique Ancien (milieu du IIIe millénaire av. J.-C.), tout comme les outils en pierre, les lames d’obsidienne et d’autres objets.

La recherche future à Lambayanna permettra d"apporter un éclairage nouveau sur un réseau dense d’établissements côtiers de la même époque dans le golfe Argolique (Lerne, Tirynthe, Asiné), et servira à mieux comprendre le mode d’occupation, les échanges et les activités maritimes dans la préhistoire.

Sources : Letemps.ch, Yppo.gr

ft