Un hameçon vieux de 20 000 ans

Des archéologues australiens ont découvert au Timor-Oriental le plus vieil hameçon connu au monde ainsi que des fossiles prouvant que les hommes préhistoriques maîtrisaient la pêche en eau profonde et qu’ils ne se contentaient pas de harponner les poissons près de la surface, a révélé une étude parue le 25 novembre 2011 dans la revue Science.

Taillé dans un coquillage il y a entre 16 000 et 23 000 ans, le hameçon « atteste que nos ancêtres étaient de bons artisans et de bons pêcheurs », selon le professeur Sue O’Connor, de l’Australian National University.

timor hamecon

Le hameçon ne semble cependant pas conçu pour la pêche pélagique (en haute mer), et les méthodes employées au paléolithique pour capturer des poissons en eau profonde demeurent inconnues. Outre le recours au filet, « il est possible que des hameçons d’un autre type aient été fabriqués à la même époque », a expliqué Sue O’Connor.

L’hameçon a été mis au jour dans la grotte de Jerimalai (photo), au Timor-Oriental, sur un site où plus de 38 000 arêtes appartenant à 2 843 poissons issus de la pêche et vieux de 42 000 ans ont également été déterrés, preuve que la pêche avait commencé bien avant que le hameçon découvert ait été taillé.

La grotte de Jerimalai est la preuve de présence humaine la plus ancienne dans les îles de cette région, îles situées sur les « routes » de migration nord-sud empruntées par les premiers hommes ayant peuplé l’Australie. On pense que les premiers Aborigènes sont arrivés en Australie il y a 40 000 à 70 000 ans. Suite aux glaciations, le niveau de la mer se situait alors bien en-dessous du niveau actuel et la côte de l'Australie se trouvait quelque part en Mer de Timor.

Adresse web pour consulter l'étude : https://www.academia.edu/1120118/Pelagic_Fishing_at_42_000_....

ft