Pachacamac revisité

En Amérique précolombienne, les découvertes archéologiques d'ampleur se succèdent. Un an après la mise à jour de 5000 peintures rupestres dans des grottes au Mexique, un temple précolombien orné de motifs muraux polychromes vient d'être découvert au Pérou par une équipe d'archéologues belges.

vue du site de pachacamacLe site, exceptionnel, renferme en outre des objets précieux disposés sur le sol de ce « petit bâtiment en terre crue jusqu'alors inexploré » situé sur le site de Pachacamac (photo), à 25 km au sud de Lima, a indiqué le communiqué de l'Université libre de Bruxelles (lien).

Si des témoignages préhistoriques continuent d'être découverts à l'issue de recherches approfondies dans différents coins du globe, « aucune peinture murale n'avait plus été découverte depuis 1938 à Pachacamac », poursuit le communiqué.

Ce site de 465 hectares a successivement été occupé à travers les âges par les civilisations lima (de 100 à 650 ans après JC), wari, ichma et inca.

Un travail minutieux débute pour dévoiler les peintures sur un site fragilisé par les tremblements de terre. « Seuls quelques motifs ont pu jusqu'ici être identifiés », a expliqué la conservatrice en chef de la mission, Kusi Colonna-Preti. Ils laissent apparaître l'utilisation de couleurs vives : rouge, jaune, noir, blanc, bleu et vert.

Les « objets précieux », quant à eux, sont des ornements en plumes de perroquets d'Amazonie, des pierres noires des montagnes choisies pour leurs formes particulières, des coquillages de l'Équateur, des coupes incrustées de nacre ou encore de céramiques incas.

Crédit photo : ULB

ft