Les archéologues découvrent cinq citées maya au Guatemala

uaxactun carteLes archéologues de l'Institut Slovaque d'Archéologie et d'Histoire (SAHI) ont fait plusieurs découvertes significatives au Guatemala. L'équipe dirigée par Milan Kovac mène depuis cinq ans des recherches dédiées aux Mayas qui ont mené à l'identification de cinq nouvelles citées situées dans les profondeurs de la jungle.

Les chercheurs ont pu donner eux-mêmes des noms à ces ruines puisqu'aucune carte ni document écrit les mentionnant n'ont pu être retrouvés. "Nous donnons des noms en langue maya à ces cités, en fonction de ce qu'elles nous évoquent.", a déclaré M. Kovac.

L'équipe s'est également penchée sur la ville d'Uaxactun, un site archéologique maya dont le nom signifie "huit pierres". "Nous avons mis au jour le centre ville, datant de la période préclassique tardive, que personne ne connaissait auparavant, et il a commencé à apparaître que la ville d'Uaxactun appartenait au tout début de l'histoire culturelle maya." a expliqué M. Kovac.

"Suite à la découverte d'une ancienne acropole triadique traditionnelle, d'une pyramide radiale, d'un observatoire astronomique et de la plus grande sculpture en stuc du monde maya, nous avons fait une trouvaille inattendue durant la saison 2013, en mettant au jour une des plus anciennes inscriptions mayas actuellement connues." a-t-il ajouté.

Plus de 20 stèles, traces écrites exceptionnelles sur l'époque, la culture et l'empire mayas, ont été découvertes dans l'une des cités. Les archéologues ont également trouvé deux grands masques en stuc de 100 m2, représentant des divinités. Il s'agit certainement des deux plus grands masques en stuc découverts à ce jour. "L'équipe slovaque a acquis le statut d'élite au Guatemala, (...).

Malgré une méfiance généralisée envers les étrangers (...) notre travail est tenu en haute estime." a déclaré M. Kovac. Le projet porté par l'équipe du SAHI est exceptionnel non seulement au niveau slovaque, mais également au niveau international.

Les slovaques ont été autorisés à mener leurs recherches sur un territoire visé par des projets émanant du monde entier.

La zone confiée à leur exploration s'étend sur 3.000 km2 de forêt tropicale. "C'est un des projets les plus important concernant la civilisation maya au Guatemala, si ce n'est au monde." a déclaré M. Kovac. L'équipe du SAHI

Cités découvertes par les archéologues slovaques :

- Bolontum (qui signifie "9 pierres") - il s'agit d'un petit lieu sacré. Dans cette citée a été découverte la plus ancienne forme de divinité maya actuellement connue.

- Tz'ibatnah (qui signifie "Maison peinte") - ce nom a été donné à la cité en raison des peintures et des décorations en plâtres découvertes dans une maison complètement préservée ayant appartenu à des membres de l'élite maya.

- Petnal (qui signifie "Ville ronde") - il s'agit d'un grand centre urbain possédant une pyramide centrale dont la base a une dimension d'environ 100 x 100 m.

- Ch'anal (qui signifie "Ville des gouttes") - Il s'agit d'un important centre administratif dans lequel ont été découvertes 26 stèles en pierre. Ch'anal est le nom d'origine de la citée (contrairement aux quatre autres qui ont été nommées par les archéologues slovaques).

- Kisin (qui signifie "Diable" ou "Maître de la mort" - Il s'agit d'une grande citée aux constructions dispersées, contenant notamment des places monumentales, ainsi que des aires de jeux de balle rituels.

 

Source : BE Slovaquie numéro 32 (12/11/2013) - Ambassade de France en Slovaquie / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/74306.htm

Liens complémentaires :

Crédit photo :  PETER VALENT - SAHI

ft