Équateur : la tombe perdue d'Atahualpa enfin découverte ?

Llanganates carteEn Équateur, au cœur du Parc National Llanganates, des archéologues viennent de découvrir une structure de près de 80 mètres de hauteur, inclinée à 60 degrés et composée de centaine de pierres pesant chacune environ 2 tonnes.

Selon les dernières rumeurs, ces ruines abriterait la célèbre tombe perdue d'Atahualpa, dernier empereur Inca du Tahuantinsuyo, l’empire des quatre provinces qui comprenait des territoires allant de la Colombie au Chili en incluant la Bolivie, l’Argentine et le Pérou.

Si avérée, cette découverte pourrait avoir la même importance que celle de la tombe de Toutânkhamon. Mais, pour le moment, la chose est difficile à confirmer. La première exploration du lieu a déjà livré une trentaine d'objets et de pièces cérémonielles.

Découverte archéologique majeure ?

« Le lieu de la sépulture d'Atahualpa, exécuté par les conquistadores espagnols, demeure un mystère. De sorte que si cette nouvelle découverte s'avérait être cette sépulture, il s'agirait d'une des plus grandes découvertes archéologiques de l'histoire », selon la déclaration faite au Daily Telegraph par Benoît Duverneuil, l'archéologue franco-américain, membre de l'équipe de chercheurs.

Selon lui, la structure ressemble à une ancienne place. De nombreuses pierres possèdent des bords aiguisés, comme si elles avaient été sculptées par des hommes. Il n'exclut pas cependant qu'il peut s'agir d'une simple formation rocheuse, quoi que de forme tout à fait inhabituelle. L'état d'avancée des fouilles ne permet pas de conclure.

A l'heure qu'il est, la découverte n'a pas encore fait l'objet de recension dans la presse française et très peu dans la presse européenne. Le gouvernement de l'Équateur prévoit d'envoyer rapidement une expédition officielle sur les lieux.

Le trésor d'Atahualpa

atahualpaAprès avoir été capturé par les conquistadores espagnols en novembre 1532, Atahualpa aurait promis pour sa libération une fabuleuse rançon en or et en argent. Les Espagnols acceptent, mais ces derniers par ruse et en parjurant leur promesse, le garrottèrent plus tard à Cajamarca, au Pérou en 1533 sur ordre de Francisco Pizarro.

Son corps fut déterré en secret par des sujets restés fidèles et emmené en direction de l'Équateur, sans que l'on connût jamais quelle fut sa dernière sépulture.

La légende veut qu'une partie de la fabuleuse rançon offerte par Atahualpa après sa capture ait échappé aux Espagnols et qu'elle fut enterrée avec lui en sa nouvelle sépulture.

Ainsi toute découverte de la supposée tombe de l'Inca s'accompagne depuis d'une nouvelle fièvre d'or.

 

----------------------

Documents

----------------------

Reportage de la télévision équatorienne :

Le rapport de l'Institut National du Patrimoine Culturel de l'Equateur :

ft